• Tard, un soir, dans un doux frou frou crissé, la dévoreuse est revenue sur la pointe de ses pieds voltigeurs comme si de rien n'était.

    Ses yeux voilés de désirs insatisfaits irisaient cette prêtresse des mots légère et hautaine, si spirituelle, si irréelle.

    Un filet de sang ourlait ses lèvres gourmandes jamais rassasiées ; pourtant...

    Son jupon de tulle maculé, l'enveloppait dans une brume blafarde, où se fondait ses hanches vaporeuses et ses genoux éloquents, là aérienne sur ce sol où les autres se traînent ; ses pieds sautillants gelaient la moindre brindille réjouie.

    A combien de danses effrénées devras-tu te livrer pour exorciser ces démons qui t'assaillent ? Combien de vies encore te faudra-t-il leur livrer pour les repaître et étancher leur suppôt qui t'habite et qui dévore tout, tout... jusqu'à toi ?

    Tu aurais dû t'appeler Hélène... La belle Hélène létale...


    J'ai payé mon tribut : une livre de chair palpitante et frissonnante... 

    Je n'ai plus rien à donner à celle qui ne m'a rien demandé mais qui a pris et détruit.


    Alors laisse-moi le peu de ce qui est resté sans le polluer...
    Laisse-moi jouir de mes pauvres fragments...


    J'aimerais avoir plus que ça...
    Mais il y a des choses qui ne se demandent pas, m'a-t-on dit un jour...


    votre commentaire

  • Wake me up with a word, with a kiss, with a song...
    Make me believe with a kiss, with a word that...I know, it's dangerous lies, it's only painful illusions. One second, only one second I want to believe again before sunrise, before the hurting real light... I waited so many mornings, so many days, so many months, in vain. It's too late now.


    9 commentaires

  • Chat Noir Chat Blanc - Duj Sandale

    Ce week-end est passé sans que je m'en rende compte : hier c'était vendredi et aujourd'hui c'est lundi... Serais-je passée dans un accélérateur de particule sans m'en rendre compte ? Si c'est le cas, grâce au ciel, aucune mouche n'a eu la mauvaise idée d'interférer dans ce complexe processus de dislocation et de rematérialisation. Je ne grimpe toujours pas aux murs et mon attirance pour les blues lights reste sous contrôle.

    Week-end plaisant mais pas reposant.
    Je suis crevée mais mon moral a enfin quitté la lisière de mes chaussettes, il est maintenant au niveau des genoux. Donc toujours débordée mais j'arbore une esquisse de sourire, un peu comme une Mona Lisa qui aurait un cerveau, un cerveau un peu engourdi néanmoins qui a dû mal à évaluer les distances comme peut le confirmer mon pare choc qui fait la gueule depuis une heure... J'ai l'impression que mon moral va redescendre à son niveau quand le garagiste lui aura refait une beauté.


    - Débordée, débordée... Tu n'as pas l'air de faire grand-chose.
    - Je peux raconter une fadaise tout de même...
    - Va bosser au lieu de bavasser.


    18 commentaires


  • Un crayonneux magicien, un matin, est arrivé sur une rutilante mécanique huilée qui semblait glissée sur le bitume argenté. Il ne resta que le temps de lancer un plein seau de couleurs sur ce qui aurait dû être un des jours les plus gris de ma vie.

    Rêves en technicolors, explosions de couleurs, orgies pigmentées, ...


    La fringante mouture ne vient plus poser son sceau.

    Il paraît qu'il peinturlure d'autres journées d'autres vies avec parcimonie.


    De toute façon, les couleurs ça fait mal aux yeux.


    Shoupi... Relève tes manches et barbouille toi-même tes tranches !


    11 commentaires

  • Concilier sans compromission
    Avancer sans question
    Accepter sans abjurer
    Lâcher prise sans renoncer

    S'acharner à recoller les morceaux hérissés d'un monceau récalcitrant qui profite de la moindre embardée sur cette putain de vie cahotante pour lacérer cette chair égarée un tragique soir d'été.

    S'abreuver de ses cris jusqu'à plus soif, hurler à s'en péter les veines, imploser.

    Concilier, accepter, renoncer, imploser.

    Le serpent se mort la queue.
    Tout le monde est content.
     


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique