• Leitmotiv obsédant


    Il y a des mots qui nous collent au palais comme une entêtante mélodie qu'on fredonne encore et encore pour s'en libérer ou pour mieux s'y enferrer...

    Ces mots capiteux titillent, caressent, embrassent, enserrent. Si doux à prononcer, si bon de se rappeler, quel pied de s'y enfouir...

    à leur évocation frétillants nous partons en vrille dans une sarabande loquace, s'achevant non sans fatalité sur un couac pointé qui nous fissure et nous fend en filaments verbeux. Vous avez beau vous dire, non, je n'en parlerai. Non, je ne prononcerai pas ces mots si forts, si riches que de grisants en deviennent pesants. Non, je ne les ferai pas sortir de l'ombre où posés ils sont censés se faire oublier. Non, je ne ferai pas réapparaître ce qui s'est évanoui dans une pirouette, ce qui a choisi de ne plus être.

    Pauvres velléités...

    Il y a des mots qui reviennent comme un leitmotiv obsédant quoi qu'on fasse.

    Il y a des mots qui nous possèdent quoi qu'on dise.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 16:08
    moi
    c'est la carotte, c'est vraiment très grave là je crois :), (Elisa plus sérieuse, enfin pour une minute) chaque mot à sa place dans une phrase, dans la vie. (c'est bô ce que je dis).
    2
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 16:20
    oui Elisa
    je crois que tu as une relation très particulière avec ce légume... Il faut que tu en parles, sinon tu vas devenir orange, ce qui serait dommage le rose te va si bien. Les mots ont donc des places ... mmm va falloir que je range :-) Bisosu carottés
    3
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 16:45
    le bordel c'est bien aussi
    (Elisa sur le divan, (mais non pas comme ça, enfin pas tout de suite) oui ça fait maintenant quelques années que j'ai une relation avec une carotte, c'est grave docteur?
    4
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 17:05
    Vous êtes
    un cas unique Mademoiselle. Il va falloir vous soigner à l'aide d'une ribambelle de mots plus fous les uns que les autres et surtout laissés les sages de côté.
    5
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 17:20
    ciao shoupi!
    il y a des mots qui nous reviennent tout le temps.... vrai... surtout ceux dont on voudrait bien se debarasser... au moins c'est mon cas...
    6
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 20:01
    ah
    le pouvoir des mots !!! les mots doux, les mots tendres et parfois ceux qui nous trahissent ou qui nous mentent...biz à toi shoupi
    7
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 20:14
    Bonsoir Shoupinette
    Je découvre ton blog ! En ce qui concerne les mots, il y a aussi ceux qui n'osent jamais "se coller a notre palais", ceux qu'on ne prononce pas, les non-dits, ceux qui brillent par leur absence et qui sont donc trés présents aussi...
    8
    Vendredi 29 Septembre 2006 à 00:22
    Oui Lili Ahhhh
    moi et les mots, les noms on se fâchent très souvent mais je les aiment bien malgré leur tours pendables, ils sont si mignons parfois.
    9
    Vendredi 29 Septembre 2006 à 00:23
    Bienvenue Céleste
    oui il y a en effet tous ceux qui nous collent au coeur et qu'on n'arrive pas à faire sortir... Ra la la ils sont aussi compliqués que nous-mêmes. Bisosu ma chère
    10
    Vendredi 29 Septembre 2006 à 15:36
    Les mots qui
    nous possèdent, il faut parvenir à les faire sortir de nous-même, par n'importe quel moyen.... une fois sortis de notre corps, ils prennent vie alors, deviennent réels et là, on peut les tuer à jamais..... bises ma Shoupi :)
    11
    Vendredi 29 Septembre 2006 à 15:45
    et si les mots
    avaient raison de nous????
    12
    Lundi 2 Octobre 2006 à 06:54
    Oui ils sortent
    de nous-mêmes et deviennent bien réels... Pas si facile que cela de les tuer...
    13
    Lundi 2 Octobre 2006 à 06:55
    Miss Lili
    en général ils ont raison de nous puisque nous n'arrivons pas à les chasser de notre esprit.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :